Quelles que soient nos opinions politiques, il ne fait aucun mal de remarquer l’effort de certaines personnalités pour faire changer le monde, dans le bon sens. Nicolas Hulot a osé et il le prouve en humour dans une vidéo.

Nicolas Hulot est né le 30 avril 1955 à Lille, c’est un Ch’ti (Yé !). Il est à la fois journaliste-reporter, animateur, producteur et écrivain. On peut dire qu’il ne doit pas s’ennuyer très souvent ;). Quoi qu’il en soit, après avoir présenté l’émission de télé Ushuaïa, il devient en quelque sorte le porte-parole et le défenseur de la nature pendant ces 20 dernières années.

Il est également le créateur de la fondation Nicolas Hulot qui oeuvre pour la protection de la nature, de l’environnement dans son ensemble. Il entre également en politique où il se présente aux élections présidentielles. Bref, c’est quelqu’un qui a des convictions et qui agit en fonction.

Le 7 octobre 2015, il sort une vidéo sur Youtube, Break The Internet, où il se met en scène avec différents youtubeurs de la scène française. Le but est de sensibiliser, par l’humour, les français à la protection de l’environnement. Il rappelle également l’arrivée imminente de la Cop21, sommet sur le climat regroupant de nombreux chefs d’Etat, qui se déroulera à Paris du 30 Novembre au 11 Décembre 2015. Dans la vidéo, il n’hésite pas à inciter les internautes à signer une pétition afin que nos chefs d’Etat agissent concrètement pour la nature, en dehors des clivages politiques.

La nature et l’écologie méritent que l’ensemble des partis politiques s’y intéressent. C’est ce message qu’il tente de faire passer. La pétition a été pour le moment signée par plus de 600.000 personnes. Elle s’accompagne d’un petit livre, Osons, qui explique ce qu’il faut oser pour améliorer la situation. Oser changer, oser stopper une croissance gouvernée par la fiscalité.

Si la vidéo vous a interpelé, vous pouvez consulter le site de la fondation Nicolas Hulot en cliquant ICI. La pétition est également disponible sur son site.

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.