Mais pourquoi diable notre calendrier nous fait-il un cadeau aussi agréable qu’un jour de congé, un jour férié ? Vous supposez probablement qu’il y a une raison à cette attitude inhabituelle, qui pour une fois, nous incite à ne pas travailler. Etrange, n’est-ce pas ?

Effectivement, certains événements de notre passé commun ne peuvent et ne doivent pas être oubliés. Pour cela, des jours fériés ont été décrétés. Des jours de mémoire où chacun peut se rappeler un passé semblant lointain mais finalement très proche.

Le 11 novembre 1918, des millions d’hommes et de femmes explosèrent d’une joie difficilement contrôlable. En effet, après 4 années de guerre sanglante, l’armistice est proclamée à 5h15 exactement. La première guerre mondiale est enfin terminée.

Le 11 novembre pour les nuls NYTimes-Page1-11-11-1918-237x300 A 11h, le cessez-le-feu est effectif, provoquant un déchaînement de cloches et de carillons partout en France.

La guerre est terminée, les hommes et les femmes au front vont pouvoir rentrer et retrouver leurs familles. Ils vont pouvoir de nouveau espérer et planifier un avenir meilleur.

La vie allait pouvoir reprendre son cours et le deuil allait pouvoir commencer. C’était la fin d’une épouvantable guerre qui, en seulement 4 ans, a fait plus de 18 millions de morts, d’invalides ou de mutilés.

Imaginez-vous que le double de la population totale de la Suisse a perdu la vie durant ces terribles années de guerre. Une boucherie qu’il ne faudra jamais oublier. C’est ainsi que 4 ans plus tard, en 1922, le 11 novembre devient une fête nationale afin que jamais personne n’oublie l’histoire de cette guerre et de ces Hommes qui ont donné leur vie pour défendre nos libertés et nos valeurs.

Malheureusement, l’histoire nous dira qu’un jour de fête nationale et de commémoration n’est pas suffisant pour éviter d’autres catastrophes du même genre.

Néanmoins, je vous invite à avoir une pensée pour toutes ces personnes courageuses partant au front, qui ont largement contribué à forger la France et l’Europe d’aujourd’hui. Une France libre et une Europe unifiée (qui essaie du moins).

Pour cette liberté : merci !

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.