Durant toute notre vie, nous amassons de nombreuses connaissances et de nombreux objets, livres ou autres souvenirs. Mais que léguons-nous à notre descendance ? Qu’allez-vous léguer à la fin de votre vie ?

C’est souvent un sujet difficile à aborder mais il mérite pourtant de l’être. En effet, la fin de vie fait partie de la vie et l’après « nous » est tout aussi important que le moment présent. Nos descendants ou nos proches continuerons à vivre, même sans notre présence. De ce fait, à un moment de notre vie il est primordial de se demander ce que nous léguerons à tout ce beau monde.

Beaucoup, en parlant d’héritage, pensent à de l’argent, des biens, des terres, des maisons et aussi des querelles entres les membres d’une même famille. A croire que l’argent et la mort d’un proche amènent des personnes de la même lignée à se battre. Quelle tristesse ! Ne pourrions-nous pas envisager l’héritage comme une transmission d’un savoir accumulé durant une vie entière ? La maison dont vous héritez ne représente pas seulement un gros chèque et de belles vacances, elle représente toute une vie d’un être aimé et aimant.

Quand bien même nous n’aurions pas de biens à léguer à nos enfants, il est tout de même possible de laisser une trace de notre vie sur Terre. Bien sûr, nous serons toujours présent dans le coeur de nos proches, mais une fois que ces proches passeront de vie à trépas, l’oubli de votre être débutera. De nouveau, quelle tristesse.

Pourquoi est-ce si important d’écrire ses mémoires old-books-436498_640-300x200 Dans Le Soldat chamane, série de romans fantasy écrits par Robin Hobb, le personnage principal fait parti d’une famille se léguant de père en fils ou de mère en fille (ou de mère en fils etc.) une chose bien plus précieuse qu’une maison. Chaque membre de la famille rédige son journal, ses mémoires de son vivant. Un journal intime me direz-vous, c’est pour les adolescents fans de Twilight ! Non, c’est bien plus que ça…

Le journal n’a pas besoin d’être intime ni d’être un journal, d’ailleurs je préfère employer le terme « mémoire ». Dans celles-ci, vous pouvez écrire régulièrement, sans contrainte, ce qui vous passe par la tête, ce que vous avez vécu cette dernière semaine, ce dernier mois, les découvertes que vous avez faites ou encore les réflexions qui vous ont mené à des réponses. Ces même réponses qui vous aident à avancer dans votre vie.

Imaginez ensuite dans un futur fort lointain que l’un des membres de votre famille lise vos mémoires et y puise des réponses à ses propres questions. Vous pouvez aussi écrire vos recettes de cuisine préférées, recettes qui seront peut-être oubliées après quelques générations d’Hommes modernes. Il pourra avoir un regard critique sur votre vie ainsi que sur la sienne. Il recueillera votre savoir, qui l’aidera à avancer dans sa propre vie et ainsi, vous continuerez d’exister pour toujours.

Bien sûr, pour que cela fonctionne, il est nécessaire « d’éduquer » tous les membres de votre famille ou de votre descendance au respect de cette tradition. Les mémoires devront être gardés en sécurité chez l’un des membres de la famille et celui ci devra à son tour transmettre la bibliothèque familiale le jour de sa mort.

Pourquoi est-ce si important d’écrire ses mémoires library-488677_640-300x200 Pour réaliser vos propres mémoires, nul besoin de réfléchir longtemps. Un cahier, un ordinateur ou n’importe quoi pourront faire office de receptacle de votre vie. Dans l’idéal, il faut imprimer sous forme de livres vos mémoires une fois que vous avez un nombre suffisant de pages. Si vous gardez un bon rythme, il sera peut être possible d’imprimer votre livre une fois par an et de le ranger ensuite auprès des précédents.

Certains pourront également écrire des mémoires communs à une même famille. Par exemple, si vous êtes en couple, vous pouvez écrire dans le même livre chacun votre tour ou quand cela vous chante, pour livrer vos pensées et vos réflexions. Vos enfants pourront ainsi vous retrouver jeunes et se retrouver eux-mêmes dans vos écrits.

Outre le legs, écrire vous permettra de fixer vos émotions, de mieux réfléchir à vos problèmes, de prendre de la distance par rapport à ce qui vous parait insurmontable. C’est un excellent moyen pour entamer une réflexion sur vous-même et donc pour aller de l’avant.

La vie est belle, vous êtes une mine de savoir et celui-ci mérite d’être sauvegardé. Pensez-y.

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.