Avez-vous le temps ? Le temps n’est-il pas votre préoccupation principale ? Je ne parle pas du temps qu’il fait, mais du temps qui passe. De nos jours, nous courons tous après le temps, c’est d’ailleurs pour beaucoup un combat de tous les jours.

Le temps est avant tout une notion humaine. Elle a été crée par l’Homme, pour l’Homme. Au fil du temps, sa mesure a évolué. Il y a de nombreuses années, la mesure était approximative et rudimentaire. Aujourd’hui, elle se mesure par rapport à l’atome. Les toutes premières mesures du temps se basaient sur des points de repères, par exemple, le lever et le coucher du soleil. La durée entre ces deux points donnait une idée du temps, une mesure.

En Grèce antique, la mesure du temps était entre autres mesurée par de l’eau qui s’écoule d’un récipient. Le temps nécessaire à l’écoulement total de l’eau correspondait ainsi à une mesure. Depuis 1967, la seconde est définie à partir d’un phénomène physique, qui est à la base du concept d’horloge atomique : le temps nécessaire à un rayon lumineux pour effectuer 9 192 631 770 oscillations.

Au fil du temps... reveil Remarquez également que le temps, en plus d’être complexe, est relatif. Ce qui veut dire qu’il dépend de l’observateur. La société d’aujourd’hui nous pousse à être actif constamment, ainsi beaucoup d’entres nous ont l’impression que le temps passe vite. Passe t-il vraiment vite ou n’avons nous pas le temps de prendre pleinement sa mesure ? Le matin, nous nous levons à une heure fixe, nous mangeons, nous travaillons, nous entrons dans une routine. Cette routine modifie notre perception du temps.

Le travail occupe une grande part de notre existence, il est souvent complexe et nos journées sont bien chargées. Le temps qui passe semble ainsi passer plus vite, vous n’avez pas le temps de prendre sa mesure, vous le voyez uniquement défiler. Rapidement, la nuit tombe et vous rentrez chez vous. Souvent, vous direz à votre ami(e) que vous n’avez pas le temps pour faire telle ou telle chose. Effectivement, si nous prenons de la distance, nous remarquons que nous avons constamment en tête des dizaines de choses à faire. Nous enchaînons les activités, nous ne prenons pas le temps de nous arrêter. Le soir venu, nous sommes fatigués et nous allons nous coucher. Ainsi, recommence un cycle du temps. Petit à petit, la frustration de manquer de temps grandit en nous et se développe tellement qu’elle en devient une obsession.

Comment gagner du temps ? Comment avoir du temps pour regarder le temps passer, pour profiter du temps qui passe plutôt que de le subir ? La réponse à cette question est propre à chacun. Un thé, un café, un instant au calme, une balade en forêt, tous les petits plaisirs de notre quotidien qui font ralentir le temps, qui nous font dire que finalement, le temps passe mais il passe bien.

L’Homme a également tendance à se projeter dans le temps. Que ferons nous à Noël ? Que vais-je acheter comme cadeau ? Ou irons-nous pour les vacances de février ? Cette planification constante de notre temps nous pousse encore plus à voir le temps comme un compte à rebours qui passe trop vite. Nos amis les animaux ont peut être compris, en n’ayant pas ou peu conscience du temps. Peut-être apprécient-ils plus le temps qui passe, les bons moments. N’est-ce pas là la solution ?

Déconnectons-nous un moment, lâchons notre téléphone portable qui affiche l’heure constamment et qui accapare notre attention, n’activons pas notre réveil et laissons notre organisme se gérer comme il le souhaite.

Il est midi, l’heure de manger. Avez-vous faim ? Pourquoi manger si vous n’avez pas faim ? Votre corps vous indiquera lorsqu’il aura faim et lorsqu’il sera temps de régénérer les batteries. Malheureusement, ce mode de vie ne correspond pas à notre société actuelle.

La société moderne est basée sur le temps, sur la planification.

Les magasins ouvrent à Au fil du temps... sablier-150x150 telle heure, ferment à telle heure. Le midi, la pause est d’exactement 1H30 et le soir, le film commence à 20H55. Tout est bien planifié, constant et mortellement ennuyeux. Dans une société utopique, le temps n’aurait de mesure que lui-même. Le soleil, la nature et votre propre corps sont des témoins suffisants pour vous aider à organiser votre journée, réaliser vos rêves et pratiquer vos activités.

Quand bien même, nous vivons dans un monde moderne et non dans une utopie. De ce fait, il faut s’adapter. Si le temps passe trop vite pour vous aussi, peut-être devriez-vous tenter de déconnecter un petit peu d’Internet, de quitter des yeux votre téléphone ou votre montre ; de laisser trainer votre email important, urgent. Ralentissez. Apprenez à nouveau à ne rien faire. Vous attendez le bus ? Laissez votre téléphone dans votre poche et profitez du temps qui vous est donné pour réfléchir ou vous relaxer. Le temps passera ainsi bien moins vite.

Si tout ceci vous parle, ne serait-ce qu’un peu, je vous invite à regarder la vidéo présente en haut de l’article. Elle m’a permis de quitter certains réseaux sociaux, prenant trop de temps.

Temps que je ne voulais plus donner à des choses parfois et bien souvent futiles. Difficile pour autant de tout changer, mais prendre conscience de ce problème de temps est déjà un premier pas vers le changement.

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.