Cest donc fait, le géant Américain Activision rachète King Digital Entertainment, le développeur d’applications Facebook et mobiles, pour 5.9 milliards de dollars (soit 5.4 milliards d’euros).

Le mouvement est stratégique pour Activision. Sorti du giron du français Vivendi qui l’a cédé pour plus de 8 milliards de dollars fin 2013, l’éditeur cherche en effet à diversifier ses revenus, à élargir son offre et sa base de joueurs. Le géant du jeu, basé à Santa Monica en Californie, est encore très dépendant de quelques gros succès comme « Call of Duty » et « World of Warcraft ». Surtout, il a tardé à entrer sur le marché en forte croissance du jeu sur téléphone portable, sur lequel nombre de ses rivaux se sont précipités avec plus ou moins de succès.

« Nous n’avons pas vraiment réussi à nous implanter sur le marché des jeux sur mobile jusqu’ici, a admis le directeur général d’Activision mardi. Nous n’avons pas vraiment investi non plus . »

Ces jeux bon marché, simples et addictifs, disponibles en téléchargeant une application, s’imposent en effet de plus en plus comme une alternative aux jeux vidéos plus sophistiqués, conçus pour les ordinateurs, les consoles et les téléviseurs, et dont le prix avoisine souvent 30 à 60 dollars.

Les experts s’accordent sur la croissance et le potentiel de ce marché. « Les consommateurs dépenseront 32 milliards de dollars pour des jeux sur téléphone portable en 2015, expliquent les experts du cabinet d’études IHS. C’est le segment de marché qui progresse le plus vite et qui bénéficie de l’audience la plus importante ». En acquérant l’éditeur de Candy Crush, Activision espère rattraper son retard. Trois ans après son lancement, Candy Crush et ses bonbons figurent toujours parmi les applications les plus téléchargées.

Maintenant à savoir s’il y aura prochainement un candy warcraft crush ou un call of candy ?

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.