Pratique largement répandue en Afrique et particulièrement en Gambie, le président Yahya Jammeh a décrété le 23 Novembre 2015 l’interdiction immédiate de l’excision.

La Gambie interdit enfin l'excision ! president-gambie-300x278

Alors qu’il se trouvait à Kanilai, dans sa ville natale, le président gambien a déclaré l’interdiction de la mutilation sexuelle féminine (excision) sous les applaudissements des femmes se trouvant dans l’assistance. Il justifie notamment cette décision du fait de l’absence de cette pratique dans l’Islam (religion principale du pays à 90 %), tout en expliquant vouloir « protéger les fillettes ». En cas de non respect de la loi, des sanctions seront mises en place, certainement alignées sur les peines prévues en cas de coups et blessures volontaires.

«  Je suis vraiment impressionnée que le président ait fait ça. Je ne m’y serais jamais attendue en un million d’années  » Une militante gambienne de l’abolition de l’excision

 

L’excision est une pratique extrêmement douloureuse et dangereuse pour les petites filles qui conduit à l’ablation du clitoris et parfois des petites lèvres. L’objectif étant de retirer à la femme un moyen de plaisir pour ensuite l’empêcher d’accéder à l’orgasme.

Cette pratique cruelle et archaïque est pourtant encore utilisée dans de nombreux pays exclusivement africains. Selon le Fonds des Nations Unies pour l’Enfance (UNICEF), la Gambie est l’un des 10 pays où cette pratique touche environ trois quarts de la population féminine.

La lutte contre l’excision est un combat essentiel, placé en première ligne des programmes de l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) et l’UNICEF. Ils ont d’ailleurs fait du 6 Février la Journée internationale contre les mutilations génitales féminines. 

Aujourd’hui, l’excision concerne encore près de 140 millions de filles et de femmes dans le monde. Il y a encore beaucoup à faire pour faire évoluer les mentalités et arrêter définitivement cette pratique. Espérons que cela ne prendra pas trop de temps…

Laissez votre commentaire :

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nathan
Editeur

Félicitation au président Yahya. Sortir de la barbarie n’est jamais une mauvaise chose.