Bien sûr que c’est gratuit ! Non mais ! Vous allez tout de même pas me dire qu’il faut payer pour un petit email de rien du tout ! En plus, il y a même pas d’image dans mes emails.

FAUX ! (Oui, oui, je sais, il s’agit là d’un plagiat d’un célèbre youtubeur mais j’assume :)) L’email n’est pas forcement gratuit, voyons cela ensemble.

Je suis sûr que votre première boîte de messagerie était une boite email @free.fr, ou @aol.com. A l’époque de l’internet en 56k, ils étaient les seuls à fournir un service gratuit. Internet gratuit, vous imaginez ? Aol avait fait un carton avec ses 50 heures gratuites et Free lui était il me semble le premier à proposer l’abonnement gratuit pour l’accès au réseau. Le gratuit, c’est bien. Mais est-ce que tout doit être gratuit ?

Oui, c’est la plupart du temps gratuit pour l’utilisateur. Les grosses sociétés comme Google, Free, Yahoo proposent aux internautes des messageries totalement gratuites, mais derrière se cache toujours un petit peu de payant, masqué certes. Les sociétés offrent de l’espace disque, de la ressource serveur mais en échange elles vous affichent de la publicité. Elle est parfois intrusive, basée sur le contenu de vos emails. De ce fait, vous êtes incité à cliquer dessus et donc à rémunérer indirectement l’entreprise via ce clic. Astucieux.

Oui mais voila, le gratuit a une fâcheuse tendance à dévaloriser les choses. De ce fait, nous pensons tous de nos jours que les emails sont gratuits. Erreur ! Voyons voir ce qui se cache derrière notre petite boite email.

Une infrastructure d’hébergementLes emails, est-ce vraiment gratuit ? datacenter-286386_1280-300x225

Pour que votre boîte mail soit disponible 24h/24, il est nécessaire de l’héberger sur des serveurs, qui eux, doivent avoir des disques durs très performants et surtout incassables. On parle alors de haute disponibilité. En clair, cela veut  dire que l’infrastructure qui héberge vos emails doit être dupliquée (au minimum) afin de garantir un accès 24H/24 et 7j/7. Le coût d’une infrastructure de ce type est phénoménal. Le réseau doit être également à la hauteur du trafic d’emails. Avec l’explosion du numérique, les messages électroniques sont de plus en plus gros et demandent donc de plus en plus de puissance réseau.

Des technologies anti-spams

Les emails, est-ce vraiment gratuit ? road-sign-464655_640-300x212 Ils nous embêtent les spammeurs ! Qu’est-ce qu’on rale lorsque dans notre boite de réception nous voyons un email nous parlant de viagra que nous n’avons pourtant jamais commandé (pour certains, du moins ;)). Nous exigeons alors à notre fournisseur d’emails de mettre en place des technologies permettant le filtre et le blocage des emails frauduleux. Ces technologies, que l’on appelle « anti-spams », sont très coûteuses et demandent beaucoup de développement et d’intelligence pour être constamment à la pointe de la lutte contre le spam. L’investissement est supporté par le fournisseur de votre messagerie.

Des sauvegardes

Bien que l’infrastructure d’hébergement de votre boîte email soit probablement en haute disponibilité, et donc dupliquée en temps réel, il est nécessaire de prévoir des sauvegardes des différents comptes. Un gros problème peut arriver et il est inenvisageable qu’un utilisateur perde tous ses emails. La sauvegarde est onéreuse en espace disque et en ressources pour la mettre en place. Ce coût est également soutenu par votre fournisseur de mail.

Discutons-en

De ce fait, nous voyons que l’hébergement de vos emails gratuits est très coûteux pour le fournisseur. Bien entendu, il fait le choix de vous proposer ce service gratuit, c’est donc son problème. Mais, il est intéressant de savoir que tous ces hébergeurs de mails proposent également des solutions payantes. En moyenne, la boite email payante est à 4 ou 5€ par mois et par boîte. Un prix exorbitant me direz-vous ! Pas tant que ça. En effet, ce tarif permet d’avoir accès à des services premium, à de l’espace disque supplémentaire, un support téléphonique avec le fournisseur, à des options de gestion de groupe, à des outils collaboratifs mais également des limites d’envois moins restrictives. Bref, tout un package pour travailler tranquillement et sereinement. Les emails, est-ce vraiment gratuit ? microsoft_exchange-300x178 L’email étant votre outil de travail indispensable, quelques euros ne sont au final pas cher payés pour la qualité et la continuité du service qu’il y a derrière. Les services payants tel que Exchange permettent également de s’assurer de la bonne délivrabilité de vos emails. En effet, lorsque vous disposez d’un hébergement web, l’hébergeur (comme ovh, evxonline ou autre) vous propose souvent des boîtes emails gratuites. Celles-ci souffrent parfois d’une mauvaises délivrabilitée sur Internet, et vos emails n’arrivent ainsi jamais à destination. En prenant une messagerie payante, et donc professionnelle, vous vous assurez qu’un suivi poussé est réalisé sur la réputation de vos emails sur le réseau et donc sur leur bonne délivrabilité.

En tant que particulier, un email gratuit est suffisant. Que ce soit Gmail, Orange, Free, Yahoo, Aol ou encore un email proposé par votre hébergeur de site, tous proposent des emails gratuits pouvant répondre à votre besoin. En tant que professionnel par contre, je pars du principe qu’un email payant est obligatoire. Au moins une boîte. Elle vous permettra d’augmenter fortement votre sereinité dans la gestion de vos emails, de ne plus avoir peur de perdre un email important (vous voyez de quel email important je parle ? Celui qui arrive à chaque fois que votre messagerie ne fonctionne plus !) et d’y accéder 24h/24 et 7j/7. De plus, un email payant vous permet de profiter des très bons services de Google/Yahoo etc., mais avec votre propre nom de domaine, et c’est là l’un des plus gros avantages. En effet, si votre société dispose d’un site Internet monsite.com, vous aimeriez avoir des emails en prénom@monsite.com plutôt que prénom785@gmail.com. Un peu plus pro non ?

Dans la jungle des hébergeurs d’emails, en voici quelques-uns qui figurent parmi les plus connus :

  • Google App For Work : solution d’email proposée par  Google. Elle inclut également un accès à Google drive avec 30Go de données, l’utilisation de votre domaine pro, l’accès à une interface webmail sans publicité, la gestion centralisée de vos collaborateurs, la gestion et le partage d’agenda et de contacts partagés.
  • Microsoft Exchange : Exchange est un très bon outil de mails collaboratifs proposé par Microsoft et hébergé par de nombreux hébergeurs dans le monde. C’est là tout l’intérêt. Si vous souhaitez que vos emails restent en France alors des hébergeurs comme Ovh ou Evxonline proposent des boîtes emails Exchange sur des serveurs français. Exchange, à la différence de Google App, ne propose pas d’espace disque sur le Cloud.
  • Office 365 : c’est l’équivalent de Google App, mais par Microsoft. Il s’agit d’un Exchange couplé avec les outils en ligne de microsoft : word, excel ..etc. Le tout avec un disque dur sur le cloud pour stocker et partager vos données.

Il en existe beaucoup d’autres, parfois basés sur des technologies OpenSource comme Zimbra ou Zoho.

Bien sûr, si vous disposez d’un hébergement web pour votre site vous pouvez également créer des boites emails en @mondomaine.com, mais attention, il s’agira de boites email bas de gamme, gratuites et donc sujettes à des problèmes de délivrabilité ou de crash.

Comme nous l’avons vu, les services de messagerie, c’est plus complexe que ça en a l’air. La véritable question à se poser est l’importance que vous accordez à vos emails. S’ils sont indispensables, ne soyez pas radin ! Votre boite de messagerie vous coûtera moins chère qu’une bière à la Défense à Paris 🙂

“Pour comprendre un système, il faut s'en extraire.” B.W.

Laissez votre commentaire :

avatar
wpDiscuz